"Un voyage se passe de motif. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même."
Des voyages, un blog de voyage mais pas que ...

Arrivée dans le paradis indonésien (Bali1)

Arrivée dans le paradis indonésien (Bali1)

Bali est sans doute l’une des îles les plus réputées au monde, aussi bien pour sa richesse culturelle que pour la beauté de ses paysages. Rien de surprenant donc à ce que j’aie eu une folle envie d’aller y passer quelques jours. Et c’est pour ma lune de miel que j’ai eu l’occasion de faire ce voyage splendide. Et le spectacle fut à la hauteur de nos souhaits.

Atterrissage à Denpasar

C’est à Denpasar que nous avons donc atterri, après une escale à Hong Kong. Et nous avons un programme plutôt chargé, puisque nous souhaitions profiter aussi bien de l’aspect culturel de l’île comme du farniente en bord de plage. Et c’est par cela que nous souhaitons commencer.

Nous nous sommes donc rendus à Kuta, ville de bord de mer assez touristique, mais pas moins splendide pour autant sur le plan des plages. L’île étant petite, nous avons simplement décidé de louer un véhicule pour la suite du séjour, afin de réaliser nos excursions par nous-mêmes.

Une fois nos affaires posées à l’hôtel, nous nous sommes donc hâtés de rejoindre ces immenses étendues de sable blanc, de quoi passer une après-midi toute douce, tout en reprenant des forces, car le trajet fut long…nous n’avons pas beaucoup de temps donc nous joignons l’utile à l’agréable pour commencer ce séjour qui s’annonce vraiment riche.

Un coucher de soleil à couper le souffle

Nous avions entendu parler du fait que les couchers de soleil balinais étaient vraiment splendides à voir. Nous avons donc attendu patiemment, et le miracle quotidien s’est produit : un soleil rouge qui plonge dans les eaux cristallines, presque en feu, le tout sur un fond de ciel dégradé…l’un des plus beaux que j’aie eu l’occasion de voir dans ma petite vie de voyageuse.

Pour le moment, il n’y a rien à dire, notre épopée commence merveilleusement bien. Déjà très impatients de découvrir la suite, et on va avoir du pain sur la planche !

Laisser un commentaire