escalemonde

Astuces pour gérer sa peur de l’avion

L’anxiété liée aux voyages aériens n’est pas un phénomène nouveau en raison de la pandémie de Covid-19, mais l’année dernière l’a certainement exacerbée pour beaucoup. Et même ceux qui aimaient autrefois prendre l’avion peuvent en faire l’expérience pour la première fois. Que vous soyez un peu anxieux à l’idée de prendre un avion bondé ou complètement paralysé par la peur, voici quelques conseils simples pour vous aider à gérer votre anxiété en vol.

Faire face à l’anxiété

L’anxiété est une expérience désagréable, il est donc naturel de vouloir la soulager. Certains voyageurs gèrent le stress de l’avion en prenant des médicaments contre l’anxiété liée aux voyages en avion ou en buvant quelques verres de vin. Toutefois, cette approche présente de nombreux inconvénients et ne résout pas l’essentiel du problème.

La stratégie la plus utile pour faire face à l’anxiété est, paradoxalement, de l’accepter. Combattre ou nier son anxiété ne fait que la renforcer, et se blâmer pour elle est également inefficace. La première étape consiste donc à réaliser que l’anxiété existe et qu’il faut l’accepter.

Vous ne devez pas attendre d’être dans l’avion pour commencer à remarquer et à accepter votre anxiété. Si vous avez déjà planifié votre voyage et que vous commencez à ressentir de l’anxiété à son sujet, vous pouvez commencer à y faire face à l’avance.

Respirer profondément

Il faut « respirer profondément ». Essayez d’expirer plus longuement, en détendant votre corps pendant que vous expirez. Essayez de faire en sorte que les quatre parties de la respiration – vide, inspiration, remplissage et expiration – soient de la même longueur. Par exemple, quatre secondes chacune. Ce n’est pas une technique de respiration habituelle, mais elle est étonnamment efficace.

Lors d’une pandémie provoquée par un virus transmis par voie aérienne, il peut sembler contre-intuitif de se concentrer sur la respiration profonde. Cependant, l’inverse (prendre de petites et courtes respirations) peut être anxiogène. Vous n’avez pas besoin d’être un méditant pour vous concentrer sur votre respiration de temps en temps à bord.

Apprendre les bases de l’anxiété

Si vous savez que vous risquez d’être stressés pendant votre voyage, prendre des précautions à l’avance peut aider à conditionner votre corps et votre esprit à gérer l’anxiété de manière saine. Les moyens de gérer l’anxiété d’une façon proactive sont les suivants

  • Exercice et étirement

Selon une méta-analyse, l’activité physique peut contribuer à réduire l’anxiété. Même une simple séance de yoga le matin avant un vol peut faire la différence.

  • Dormez suffisamment

C’est peut-être une catégorie très évidente et ennuyeuse, mais le fait de dormir le moins possible avant un vol a peu de chance de vous mettre à l’aise.

Quitter la version mobile